Librairie

Des jours plus vastes et plus intenses

tropismes_soussol_134x200

La librairie Tropismes est une librairie générale francophone qui privilégie la littérature et les sciences humaines ainsi que les beaux-arts et les livres pour la jeunesse. Elle ne cesse d'approfondir, dans un esprit d'indépendance et de recherche, sa vocation de service aux lecteurs et sa curiosité des livres...

Dans le cadre magnifique des Galeries Saint-Hubert, construites en 1847 par l'architecte Cluysenaer, la librairie Tropismes s'est installée en 1984 dans l'ancien « Blue Note », haut lieu du jazz belge et international dans les années 1960, qui avait gardé d'une salle de bal pour jeunes filles sages des murs en miroirs, une mezzanine impressionnante, un plafond aux stucs étonnants et des colonnes enrubannées… Rayonnages de livres et tables d'exposition s'y sont intégrées avec enchantement.

En 1992, les livres se sentaient de plus en plus à l'étroit. Le jeune architecte Philippe Jelli a alors imaginé investir les caves en réaménageant entièrement l'espace. Dix ans plus tard, Tropismes s'agrandit hors les murs et c'est au n°11, Galerie du Roi, à côté du célèbre Mokafé que le même architecte refaçonne les lieux pour en faire l'endroit idéal des jeunes et des amateurs de bandes dessinées.  Le 1er juin 2007, Tropismes lève donc le rideau sur sa nouvelle entrée au n°4 de la Galerie du Roi : un espace féerique dans lequel déménagent les libraires de Tropismes Jeunesse et de la BD, rejoints par leurs collègues des rayons Voyages & Loisirs. C’est l’occasion pour le rayon Sciences humaines de prendre toute son ampleur et de s’enrichir des livres d’écologie, d’environnement, de géographie, d’économie et de management.

La littérature de jeunesse et la BD établit donc ses quartiers au n°4 de la Galerie des Princes : le rez-de-chaussée abrite le royaume des tout-petits (et aujourd'hui la bande dessinée), l’entresol, celui des plus grands.

Par un escalier menant vers le sous-sol, le visiteur découvre une nouvelle ambiance, à la fois feutrée et colorée, réservée cette fois aux voyages, à la gastronomie, aux livres de jardins et de nature.

Ce parcours réinventé qui ne ménage aucune surprise se poursuit au-delà du petit jardin où s’asseoir et consulter un livre en été, en écoutant le clapotis d’une fontaine… : de l’autre côté, le rayon des romans policiers offre une escale, avec quelques sièges pour déguster un café ristretto…

En 2011, toute la littérature, locataire historique du rez-de-chaussée de la Galerie des Princes, se retrouve « en famille », agrandie des poches et des polars, les petits formats rejoignant les grands.

Au sous-sol, les « savoirs » se voient complétés des rayons art, musique et cinéma.

La jeunesse et la bande dessinée ont rejoint la mezzanine de la Galerie des Princes en octobre 2013.

Horaires